Municipalité de l'Isle-Verte

141 Rue Saint Jean Baptiste

L'ISLE-VERTE (QC)
G0L 1K0

418-898-2812 #310

cdet.jpg
  • Facebook

© 2019 - YoP

Évasion Isle-Verte : revivez l'histoire du City of Québec

Le projet

Nous sommes un petit groupe de bénévoles qui ont a cœur le développement de l'Isle-Verte.  Nous voulions faire découvrir un peu notre région.  Le City of Québec est un histoire encore trop méconnue de la plupart des gens.  À travers un "jeu évasion" nous voulions faire découvrir ou revivre  l’existence de ce navire de manière imagée.  Comme le projet est touristique, les artisans et les commerces de l'Isle-verte ont pour la plupart embarqué dans cette idée un peu loufoque.  
  

Qu'est ce qu'un jeu d'évasion ?

Vos collègues, amis et même votre famille en parlent de plus en plus, mais vous ne savez toujours pas ce qu’est un jeu d’évasion ?

Vous ne leur avez pas encore avoué et vous commencez à vous sentir dépassés, voire délaissés ? Ne vous inquiétez pas.

Jeu d’évasion, escape room, escape game ? Trois noms, une même description !

La réponse la plus concise serait tout simplement : une activité vraiment cool qui passe beaucoup trop vite, mais on se doute que vous voulez en savoir un peu plus. Déjà, le Petit Larousse nous donne des définitions qui sont vraiment près du compte :

Jeu

nom masculin(latin jocus, plaisanterie)

Activité de loisir soumise à des règles conventionnelles, comportant gagnant(s) et perdant(s) et où interviennent, de façon variable, les qualités physiques ou intellectuelles, l’adresse, l’habileté et de hasard.

Évasion

nom féminin bas latin evasio, -onis, du latin classique evadere, s’évader

-Action de s’évader d’un lieu où on est retenu de force.

-Action de se soustraire à l’emprise de quelque chose, à la monotonie, à la fatigue de la vie quotidienne.

Une équipe, une pièce, une heure pour s’en sortir

Vous et quelques amis êtes prisonniers d’une vieille roulotte trouver la solution qui vous permettra de fuir les lieux, vous devrez résoudre une série d’énigmes. Vous avez 60 minutes, pas une de plus.

Réussirez-vous à relever le défi ?

Le jeu d’évasion est une industrie encore très jeune. Le concept tel qu’on le connait aujourd’hui a vu le jour au Japon en 2008, est passé par l’Europe et depuis, gagne rapidement en popularité partout dans le monde. C’est une activité de loisir grandeur nature destinée principalement aux adultes et jeunes adultes.

Les joueurs, enfermés dans un lieu donné, vont devoir tenter de résoudre une série d’énigmes, en un temps alloué, pour gagner la partie.

1- Les scénarios sont généralement développés pour des équipes de 4 à 6 joueurs. Certaines salles peuvent accueillir jusqu’à 10 participants, mais ce n’est pas la norme. L’expérience est souvent possible en plus petit groupe, voire en duo, mais la tâche sera plus ardue.

2- Le lieu peut être constitué d’une ou plusieurs pièces, décorées dans le thème du jeu, ce qui aide à faire du jeu d’évasion une activité très immersive. Les possibilités sont nombreuses, mais vous vous retrouverez souvent dans des prisons, des laboratoires, des bureaux, des cryptes, etc. Les joueurs ne sont pas réellement prisonniers de la salle, car une issue est toujours à la disposition d’un participant désirant quitter la partie, mesures de sécurité oblige.

De plus, le tout est supervisé par un maître de jeu qui veille au bon déroulement de la session. Le rôle de ce dernier variera d’un jeu à l’autre, passant du simple observateur, pourvoyeur d’indices à un personnage faisant partie intégrante du scénario.  Il entrera parfois dans la pièce avec les joueurs, mais restera plus souvent à l’extérieur, utilisant divers moyens de communication pour interagir avec les participants.

3- Les participants doivent résoudre un savant mélange d’énigmes et des casse-têtes divers.  Il y en a généralement pour tous les goûts et tous les niveaux.  Les joueurs sont appelés à fouiller la salle à la recherche d’indices et d’objets pouvant leur être utiles, à observer, à manipuler, à faire des associations, des déductions et à beaucoup réfléchir. Des mécanismes seront à activer et des cadenas à déverrouiller. Les muscles sont très rarement sollicités dans les jeux d’évasion.  Les cellules grises, par contre, sont sans cesse mises à rude épreuve.

4- Le temps habituellement alloué pour réussir une mission est de 60 minutes. On peut aussi trouver des parties d’une durée de 30 minutes (souvent des salles mobiles présentes sur des grands événements tels que des festivals) ou, plus rarement, des jeux plus complexes qui peuvent s’étendre sur 90 minutes.

5- Historiquement, le but du jeu était de trouver la façon de s’évader de la pièce dans laquelle on était enfermés. Il fallait, par exemple, s’enfuir d’une prison, d’un laboratoire infesté de zombis ou même d’une hutte de cannibales. Même si c’est encore souvent le cas, on retrouve maintenant aussi plusieurs autres objectifs. L’appellation « jeu d’évasion » reste, même si maintenant le but du scénario peut être de réussir un cambriolage, une mission d’infiltration ou de sauvetage, par exemple.

Voilà ! Vous savez maintenant ce qu’est un jeu d’évasion.

référence:

lescaptives.com/defenition-jeu-evasion/